Pensée pour moi-même #1: Médite, médite, médite

La tranquillité de l’âme? On passe notre vie à chercher à l’extérieur de nous même le « bonheur » à travers toutes sortes d’expériences matérielles. Alors même que les plus grands sages et philosophes, nous enseignent que c’est en nous même que se trouve la clé de notre tranquillité, de notre bonheur.

Ils hésitent, sans parvenir à laisser leur vie se déployer, et leur âme, engourdie au milieu de ses désirs déçus, est gagnée par la torpeur… les 1000 flottements d’une âme incertaine, tenue en haleine par les espoirs conçus mais terrassée par les espoirs déçus. Sènèque. La tranquilité de l’âme.

Le monde extérieur est chaotique souvent très frustrant. Reviens au calme, allonge toi, rentre en toi, observe ta respiration, les sensations de ton corps, observe ton monkey mind, ton esprit-singe qui ne cesse de sauter de branche en branche avec des idées, des pensées, des illusions qui te rongent l’âme.

My Home is in my Head. Bob Marley.

Alors pour trouver la paix de l’âme, la paix intérieur, l’ataraxie, reviens chez toi le plus souvent possible. Affûte ta conscience. C’est l’exercice suprême. Un entrainement de l’esprit. Un entrainement du coeur. Cultive ta compassion et ton amour de l’autre.

 

L’essentiel pour le bonheur de la vie, c’est ce que l’on a en soi-même. Arthur Schopenhauer

 

L’idiot va chercher le bonheur au loin. Le sage le cultive sous ses pieds.J. Robert Oppenheimer

 

Il faut aimer l’autre, les autres, sans cela, il n’y a pas de bonheur possible.

médite médite médite