Bukowski. D’Agata. Deux âmes errantes, bringbalant leur souffrance dans les ténébres d’un monde hostile, cynique et laid.

Cette souffrance comme moteur de leur créativité. L’écriture pour l’un, la photographie pour l’autre.

Voici 10 citations de Bukowski, illustrées par des photos de D’agata. Ou bien voici photos d’Antoine D’Agata réhaussées des écrits de Charles Bukowski.

MEXICO, TIJUANA, 2000.
All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


MON ESPRIT SE RÉVOLTAIT CONSTAMMENT CONTRE MON SORT ET MON EXISTENCE, LA SEULE FAÇON DONT JE POUVAIS LE CALMER CONSISTAIT À BOIRE, BOIRE, BOIRE. CHARLES BUKOWSKI – AU SUD DE NULLE PART – 1973

GUATEMALA city. All Right Antoine D’agata – Magnum Photos

Je me suis mis à marcher dans les rues sans but. Tout en marchant j’ai eu l’impression d’en savoir long sur la vie et la mort. Je ne savais rien bien sûr. Charles Bukowski – Contes de la folie ordinaire – 1972

Charles Bukowski.

Je fais de la photo comme un alcoolique tiendrait un journal intime. Antoine D’Agata

Source
MEXICO.
All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


Que peut faire un poète sans souffrance ? il a autant besoin d’elle que d’une machine à écrire. CHARLES BUKOWSKI – AU SUD DE NULLE PART – 1973

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos

Etaient-ils vraiment beaucoup plus intelligents que moi ?

La seule différence, c’était le pognon, et le désir de l’accumuler.

CHARLES BUKOWSKI – Factotum – 1975

la netteté en photo
All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


J’ai toujours admiré les méchants, les hors-la-loi, les fils de pute. Je n’aime pas les petits gars rasés de près, portant cravate et nantis d’un bon boulot. J’aime les hommes désespérés, les hommes aux dents brisées, aux vies brisées et aux manières brusques. Ils m’intéressent. Ils ménagent plein de surprises et d’explosions. […] Les pervers m’intéressent davantage que les saints. Quand je suis avec des ratés, je me sens bien, étant moi-même un raté. Je n’aime pas la loi, la morale, la religion, les règlements. Je refuse d’être modelé par la société.
CHARLES BUKOWSKI – AU SUD DE NULLE PART – 1973

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


La fille a croisé les jambes, en remontant sa jupe, et je me suis dit qu’il fallait mourir pour connaitre le paradis.
Charles Bukowski – Contes de la folie ordinaire – 1967

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos

Mais Darlene était belle. Maigre, mais de la poitrine. Un corps élancé comme un saule. Au Bout d’un dos étroit un énorme cul. C’était un vrai Miracle. Assez pour rendre un mec cinglé.
CHARLES BUKOWSKI – Factotum – 1975

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


Si vous désirez savoir qui sont vos amis, faites vous condamner à une peine de prison.
CHARLES BUKOWSKI. Journal d’un vieux dégueulasse – 1969

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


Les mariages, les liaisons, les amours d’une nuit l’avaient convaincu que l’acte sexuel ne valait pas ce que les femmes exigeaient en échange.
Charles Bukowski – Nouveaux contes de la folie ordinaire (1967-1972)

All Right Antoine D’agata – Magnum Photos


Je retourne aux putes et au scotch, pendant qu’il est encore temps. Si j’y risque ma peau, il me paraît moins grave de causer sa propre mort que celle des autres. Charles Bukowski – Contes de la folie ordinaire -1967

opiumm.com projet noir taedium vitae