Araki est une légende venu du siècle dernier. Un monstre de la photo japonaise. Le shôgun du soft-porn, le roi-soleil du Kinbaku.

les commentaires de Araki en italique, sont pout la plupart issue du livre: Leçon de photo intégrale – 2011 – Atelier Akatombo

Nobuyoshi Araki né en 1940 à Tokyo. Très tôt il est initié à la photographie par son père Araki Chōtarō, lui-même photographe amateur.

En 1963 il sort son premier livre « Satchin et son frère Mabo ». Il obtient avec la photo ci-dessous le prix Taiyo en 1964.


Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
Satchin and his brother Mabo, 1963

Ce sont les photos de cette période qui sont les meilleures, je pense… C’est parce que je note qu’il y avait du mouvement.

Nobuyoshi Araki Satchin

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
Satchin and his brother Mabo, 1963

En 1971 il épouse Yôko Yaoki, Araki publie alors à ses frais 1000 exemplaires du livre « Voyage Sentimentale » ou il partage en photo son mariage et son voyage de noce à Yanagawa.

Lorsque « Sentimental Journey » a été publié, Yoko a apporté ce livre au bureau où elle travaillait. Ce qui est bien avec Yoko, c’est qu’elle a essayé de le vendre à ses collègues, même à son patron. Source

La photo c’est mon journal

Je me considère comme un photographe «subjectif». J’essaie de me rapprocher le plus possible du sujet en me mettant dans le cadre.Source

Tel que Henri Cartier-Bresson, les photos d’Araki sont comme les pages de son journal. à la différence près que le photographe japonais met en scène ses images. Lui-même parle d’Auto-fiction photographique.

araki nobuyoshi autoportrait

Les femmes, c’est ça, c’est la photo!

Araki aime Tokyo sa ville natale. Il aime les cordes de chanvre et sa chatte Chiro. Il aime aussi beaucoup les femmes, nues avec une touffe noir comme un paillasson.

La légende raconte que Nobuyoshi aurait pris plus d’1 million de photos. A chaque clics il construit sa légende de lutin lubrique et maniaco-prolifique et devient ARAKI. Il faut dire qu’il a commencé très jeune pour en arriver là :

Quand est-ce que j’ai commencé à prendre des photos? J’ai oublié mais du plus loin que je me souvienne c’était juste après ma naissance, j’ai dû sortir avec un appareil photo à la main, je me suis retourné et j’ai pris ma première photo.Rires

araki femme nue exterieur noir et blanc

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
araki femme nue

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
araki naked woman

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés

Ma vie se fait parce qu’il existe des femmes qui vivent. Cela suffit qu’elles apparaissent pour moi ici. c’est pour cela que je veux vivre. Parce que de nombreuses déesses viennent à moi.

araki femme nue exterieur noir et blancfumant une cigarette sur un tatami noir et blanc

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
araki femme nu color naked woman in sofa

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
araki femme nue baignoire noir et blanc

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés
araki femme nue avec couettes exterieur noir et blanc

Nobuyoshi Araki
Tous droits réservés

le taux de mortalité des sujets photos est de 100%

Dans les photos que je prends, de façon surprenante, le taux de mortalité est élevé.

La mère et le père de Araki sont décédé. La femme de Araki est partie d’un cancer en 1990. Chiro sa chatte bien-aimée est morte de veillesse.

Tokyo, Eropolis

Je suis peut-être le seul à penser cela mais je crois que Tokyo est la ville ou sont concentrés le plus de gens tristes et solitaires.

Quelle est La façon pour rendre les femmes belles en photo?

C’est de leur mettre un bandeau sur l’oeil, les filles qui ont un bandeau sur l’oeil sont jolies.

nobuyoshi-araki-yoko-my-love
Yoko My Love

J’avais toujours mon appareil sur moi

La photo, c’est d’abord prendre ce que l’on aime le plus, ce qui est le plus proche de nous.

araki yakuza tattoo
araki nobuyoshi fesse

Kinbaku, l’art du ligotage

Les femmes? Eh bien, ce sont des déesses. Elles me fascineront toujours. Pour ce qui est de la corde, je l’ai toujours avec moi. Même lorsque j’oublie ma caméra, la corde est toujours dans mon sac. Puisque je ne peux pas lier leur cœur (aux femmes), j’attache leur corps à la place.

Initialement utilisé pour attacher les criminels, l’art du ligotage est désormais une pratique érotique très codifiée au japon. Cette pratique est aussi appelée Shibari signifiant « attaché-lié ».

La couleur c’est la vie, le monochrome c’est la mort

J’ai toujours aimé les portraits

Dès mes débuts, ce que je prends, ce sont les visages, seulement les visages… Le visage concentre toute le vie. Donc en rencontrant d’autres personnes, en faisant face à leur visage, on leur envoie notre énergie et on reçoit la leur. On entre dans une relation. C’est cela prendre une photo, je pense.

Photographier sa chatte et son cadavre

Ce qui compte le plus pour moi c’est Chiro. C’est une chatte.

J’ai pris Chiro en photo continuellement… Il y a des photos de toutes sortes.

J’essaie de ne pas penser à ce que je deviendrais si elle venait à mourir. Je l’aime à ce point.

Né en mars 1988. Chiro a deux ans lorsque sa maitresse Yôko dècède. Chiro meurt à 22 ans en 2010.

Kaori me too

En ce moment, je suis fou d’une fille qui s’appelle Kaori. Elle a vu mes livres de photos à l’étranger, alors qu’elle étudiait la danse à Paris. Elle est venue à Tokyo et voulait à tout prix que je la prenne en photo.

En 2018 Kaori, une des muses du photographe l’accuse de l’avoir exploitée entre 2001 et 2016.

Après avoir annoncé son cancer de la prostate en 2010, le japonais annonce avoir perdu l’usage de son oeil droit.

araki kaori me too
Kaori

VIDEO- REPORTAGE SUR NOBUYOSHI ARAKI


opiumm.com projet noir taedium vitae

CONSEIL DE LECTURE POUR EN SAVOIR PLUS SUR ARAKI

Leçon de photo intégrale 2011 –

FO -ARAKI by ARAKI – Taschen


VOTRE PROCHAIN APPAREIL PHOTO EST ICI

RICOH GR II – NOIR

FUJIFILM HYBRIDE X-T3 – OBJECTIF XF 18-55mm – ARGENT/NOIR

LEICA MP-TYP 240


OPIUMM HOT GROOVE